10 sujets pour votre premier rendez-vous avec une décoratrice ou architecte d’intérieur

Illustration : Projet « Ecurie », photographié par Anaïs Armand-Pétrier

Le choix d’une décoratrice ou une architecte d’intérieur pour accompagner votre projet est particulièrement important : votre projet n’en sera pas le même ! Tout comme votre aventure autour de sa conception et sa réalisation.

La première rencontre est l’occasion de présenter vos besoins, vos priorités et vos idées de manière claire et détaillée pour s’assurer que les professionnels que vous rencontrez en comprennent bien toutes les facettes et puissent répondre à vos besoins. C’est aussi le moment pour vous de poser toutes les questions qui vous permettront de savoir si la décoratrice ou l’architecte d’intérieur que vous rencontrez est la personne qu’il vous faut pour développer votre projet.

Avant toute chose, connaissez vous la différence entre décorateur et architecte d’intérieur ? Si ce n’est pas claire pour vous, cet article vous aidera à savoir qui solliciter pour votre projet. Ensuite, revenez préparer votre rendez-vous ici !

Dès le premier rendez-vous exprimez clairement vos attentes : Expliquez les raisons pour lesquelles vous avez décidé de vous lancer dans ce projet. Expliquez aussi vos motivations à faire appel à un professionnel (et son réseau). Si vos prestataires connaissent vos attentes, ils auront plus de chances de les satisfaire ! Communiquez les avant même qu’ils vous soumettent un devis, mais sans vous lancer dans un cahier des charges précis à ce stade. Formulez vos attentes de façon claire et concise, tant vis-à-vis de votre projet que de l’accompagnement souhaité.

Exprimez aussi vos priorités parmi vos objectifs, moyens, et besoins : calendrier, budget, qualité et niveau de gamme, esthétique, made in France, écologique, gain de place,… Ce qui est important pour vous et non négociable doit être clair très tôt. Ce seront les points autour desquels les aspects secondaires de votre projet devront s’adapter. Ces priorités doivent être réalistes et compatibles pour ne pas faire de votre projet une « mission impossible ». Par exemple, si le budget que vous avez défini est non négociable, il faudra y adapter l’ampleur des travaux et/ou le niveau de gamme des matériaux et équipements.

Si cela ne fait pas déjà partie de vos attentes et priorités, pointez ce qui vous plait par-dessus tout – ou plus du tout – dans la façon dont votre espace s’adapte à votre rythme et à vos habitudes du quotidien. Vous approfondirez plus tard le cahier des charges de votre projet avec votre décoratrice ou architecte d’intérieur. Ce sera alors l’occasion d’aborder vos préférences sur des points moins capitaux pour vous (par exemple : vasque à poser ou encastrée). Lors de ce premier rendez-vous, concentrez-vous sur ce qu’il faudra absolument conserver, modifier, ou intégrer à votre projet pour que vous vous sentiez bien chez vous au quotidien.


Vous pouvez présenter des images d’inspiration, évoquer vos marques favorites, et donner des références de matériaux ou d’équipements qui correspondent à ce que vous souhaitez intégrer à votre projet. Tous ces éléments guideront plus précisément votre future décoratrice ou architecte d’intérieur dans l’analyse de votre projet, de sa complexité, du niveau de gamme attendu, et dans son appréciation de votre budget. Méfiez-vous des termes subjectifs, qu’ils soient relatifs à l’esthétique, aux prix, au temps, ou tout autre aspect de votre projet, car ils varient en fonction des références de chacun… Le « bon rapport qualité-prix », n’est pas le même pour tout le monde, alors plus vous serez précis et concrets, plus vous vous prémunirez de quiproquos.

Certaines contraintes ne sont pas toujours identifiées lors de la première visite, ou sont éclipsées par des questions plus agréables à évoquer. Pourtant, les démarches d’urbanisme, contraintes liées à la structure ou aux réseaux, expertises et diagnostiques, sont des aspects important de votre projet de rénovation. Ils sont particulièrement importantes pour mener à bien votre projet et doivent s’anticiper. Il faut en effet prévoir les scénarios possibles, ainsi que les intervenants à solliciter, ou encore leur impact sur les délais et le budget. Si le professionnel ne le fait pas de lui-même lors de ce premier rendez-vous, ouvrez le sujet des questions structurelles, techniques, ou règlementaires, qui doivent être prises en compte dans la conception de votre projet. Vous pourrez ensemble identifier les points qui devront être éclaircis, les démarches qui seront nécessaires, le rôle de chacun, et les conséquences sur les délais et le budget.

La transparence sur les questions budgétaires est essentielle. Vous devez connaitre votre capacité de financement maximum pour votre projet, et l’enveloppe budgétaire dans laquelle vous souhaitez vous situer. Ces deux enveloppes peuvent être différentes. Prenez le temps d’en discuter lors de cette première rencontre, et de recueillir l’éclairage des professionnels consultés. Certes, estimer précisément combien coûtera votre projet ne sera pas possible à ce stade, mais il est néanmoins nécessaire de vous accorder sur un budget réaliste. Je vous aide à estimer votre budget dans cet article. Ce budget devra correspondre à la fois à la nature de votre projet, mais aussi au niveau de gamme proposé par votre future décoratrice ou architecte d’intérieur (services, artisans, fournisseurs,…). Cette enveloppe budgétaire est indispensable pour guider votre prestataire dans ses missions et vous proposer des solutions adaptées.

Si vous avez des contraintes de temps, par exemple liées à la vente de votre bien actuel, ou simplement des attentes, exprimez-les clairement. Il faut que la décoratrice ou l’architecte d’intérieur que vous consultez puisse vous dire si elle est en mesure de les satisfaire ou non. Elle pourra vous renseigner sur le temps nécessaire à la conception de votre projet, puis à sa réalisation, en fonction de sa façon de travailler, de la disponibilité de ses partenaires travaux, et des démarches à prévoir. Vous pourrez éventuellement convenir de certains ajustements si vos délais ne correspondent pas à son calendrier habituel. Soyez toutefois conscients que certaines étapes ne doivent pas être bâclées. Pour votre entière satisfaction il faut prendre le temps de concevoir et réaliser votre projet dans les meilleures conditions.

Chaque professionnel, décorateur ou architecte d’intérieur, propose un processus de travail qui lui est propre pour le développement d’un projet. Il y implique ses clients de la façon qui lui semble la plus adaptée au bon déroulement de ses missions. Chacun vous invitera donc à un certain niveau d’implication en fonction de son approche et des services qu’il propose. Cela peut grandement varier selon le type de projet, le nombre de phases de travail prévues, de la durée et du nombre de rendez-vous de présentation, ou encore des rencontres auxquelles vous serez convié ou non avec des partenaires extérieurs (showroom, entreprises travaux, artisans, agenceurs, bureaux d’études,…). Discutez donc avec chaque décorateur ou architecte que vous consultez de la façon dont ils mènent leurs projets et collaborent avec leurs clients. Vous pourrez vérifier que ces services correspondent à vos attentes, à votre disponibilité, et au niveau d’implication que vous souhaitez avoir dans votre projet. C’est le moment ou jamais de convenir de certains ajustements si nécessaire, ou d’éviter les collaborations difficiles.

Un projet d’aménagement et décoration, et plus encore de rénovation, peut subir des imprévus en cours de conception ou de réalisation. Après avoir discuté avec la décoratrice ou l’architecte d’intérieur de la manière dont elle travaille, abordez la façon dont elle prévient et gère les aléas :
– un contre-temps de votre côté ou du sien,
– des propositions qui ne vous conviennent pas,
– une rupture de stock d’un produit qu’elle vous a recommandé,
-des devis qui dépassent l’enveloppe prévue,
– une découverte à la démolition qui nécessite de modifier le projet,
– un défaut constaté à la réception de chantier,… 
Tout cela peut arriver, c’est normal, l’important est de savoir comment ces situations sont évitées ou gérées si elles se présentent. Découvrez dans cette publication mon TOP 4 des aléas de chantier.

Si le rendez-vous vous a convaincu, lisez attentivement le contrat ou le devis, et les conditions générales de vente qui l’accompagne. Vous y trouverez normalement des informations importantes telles que le détail de ses missions, les livrables qu’elle vous remettra, le nombre de révisions, les délais de restitution des dossiers, vos obligations respectives, les conditions d’annulation ou de résiliation, et bien d’autres informations. Il est nécessaire de savoir à quoi vous attendre si tout se déroule normalement mais aussi comment les pépin pourront être gérés.

Cela peut sembler anecdotique mais la communication avec votre décoratrice ou architecte d’intérieur s’anticipe aussi pour fluidifier votre collaboration.
Il est bon de savoir à l’avance quand vous aurez des nouvelles de votre projet ou un rendez-vous de présentation, ou bien quand et comment joindre votre prestataire pour une information ou question selon son urgence.

Chaque professionnel aura défini des plages horaires, un rythme, et des moyens de communication pour vos échanges spontanés, le suivi du projet, et les rendez-vous. Il faut que ces conditions vous conviennent. Assurez-vous donc d’avoir ces informations. Demandez notamment s’il y a des rendez-vous de restitution ou si les dossiers sont remis par email si les rendez-vous se font en présentiel ou en visioconférence ; s’il y a des points d’avancement prévus, et si oui, par quels moyens, et à quelle fréquence ; si la communication change en fonction des phases du projet (pendant le chantier par exemple) ; quel est le meilleur moyen de lui transmettre une information importante ou urgente. Des questions en apparence anodines en effet, mais qui évitent les tensions inutiles.

Si votre projet ne comprend pas de travaux, assurez-vous que les professionnels que vous consultez soient assurés en responsabilité civile professionnelle pour leur activité. Cela garanti que les dommages qu’ils pourraient occasionner pendant leurs missions (matériels, physiques ou moraux) soient couverts. Vous serez ainsi facilement indemnisés si cela venait à se produire.

Si votre projet implique des travaux, assurez-vous qu’ils soient également assurés en responsabilité décennale. Ils doivent vous en fournir une attestation en même temps que leur devis. Cette assurance obligatoire couvre les réparations de nature décennale (atteinte à la structure, atteinte à ses éléments indissociables, et impropriété à destination). Elle est obligatoire pour les professionnels chargés de la conception de votre projet, de la réalisation des travaux, et du suivi de votre chantier. Je vous en dis plus sur cette assurance indispensable sur ce post Instagram !

Vous pouvez aussi vérifier que l’entrepreneur a souscrit à un organisme médiateur de la consommation pour vous assister gratuitement en cas de litige. Cela doit apparaitre dans ses CGV (généralement à la fin) et sa souscription est vérifiable sur le site internet de l’organisme concerné.

Si vous abordez la plupart de ces dix points, nulle doute que le rendez-vous sera riche d’informations et vous permettra de vous projeter dans une potentielle collaboration

Partir sur des bases claires permet de concevoir un projet qui réponde à vos attentes et de collaborer agréablement autour de votre projet. En discutant de ces 10 points vous posez ces bases et développez une vision commune de la suite de votre projet. Ou bien à l’inverse – et c’est toujours un pas en avant – vous écartez des options qui ne vous correspondent pas. 

Une réponse sur “10 sujets pour votre premier rendez-vous avec une décoratrice ou architecte d’intérieur”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *