Location saisonnière : 3 questions pour un positionnement unique !

Vous avez conscience des 6 avantages de l’identité de marque en location saisonnière et languissez de faire naître la votre pour booster l’attractivité de votre hébergement ? Commencez par clarifier votre positionnement pour vous démarquer de la concurrence. Ca n’a pas l’air fun, mais je vais rendre ça plus digeste.

Votre positionnement vise à vous rendre unique, avec une offre claire et forte, parfaitement adaptée à votre clientèle idéale. C’est factuel : sur le marché de la location courte durée, quel que soit votre logement, vous ne vous adressez pas à tout le monde. Et c’est en sachant à qui s’adresse votre hébergement que vous allez faire mouche auprès de cette catégorie de voyageurs, et de tous ceux qui s’y reconnaissent. Vous serez à même de leur montrer que vous êtes l’hébergement qu’il leur faut réserver. 

Pour ça, votre positionnement doit répondre à trois questions cruciales, et je vous aide à y répondre !

Première étape : déterminez le profil de voyageurs le plus susceptible de se sentir bien chez vous.

-Déterminez la capacité d’accueil de votre location saisonnière : quantité et qualité

La configuration du logement va déterminer non seulement le nombre mais aussi le profil de vos voyageurs. Penser quantité, c’est l’une des erreurs les plus courantes en location saisonnière… Concrètement, au delà du nombre de couchages en lui même, pensez l’agencement général, la répartition des couchages, le nombre de WC/SDB, et la capacité des pièces de vie. C’est tout cela qui va permettre de penser votre capacité d’accueil sous l’angle du qualitatif plutôt que du quantitatif. Votre logement permet il d’accueillir confortablement des couples pour se cocooner, des groupes d’amis pour festoyer, des groupes pro pour travailler, des familles pour se reposer ? Toutes ces hypothèses peuvent être juste, mais axer votre offre sur une ou deux d’entre elles va lui donner plus d’impact. L’environnement dans lequel votre logement se situe pourra vous permettre d’affiner ce point.

-Affinez grâce aux équipements ou spécificités de votre hébergement

Certaines particularités sont à mettre en avant : Etes vous équipés et adapté pour les bébés et enfants en bas âge (sécurité, agencement, équipements,…) ? Pouvez-vous recevoir des personnes à mobilité réduite ? Pouvez vous accepter les animaux ? Un voyageur professionnel pourra-t-il y travailler ou se détendre dans les meilleures conditions (espace de travail, confort phonique, wifi,…) ? Pouvez-vous accueillir des séminaires pro, notamment grâce à des espaces annexes ? Voire recevoir des groupes scolaires ! Si c’est le cas, misez dessus en enrichissant vos équipements et services dans ce sens.

-Précisez le niveau de gamme de votre hébergement

Enfin, le standing de votre logement. Qu’il s’agisse de votre logement en lui même (sa taille et ses volumes, son style et ses matériaux), de ses équipements (comme le mobilier et particulièrement la literie, l’électroménager de la cuisine, les équipements sanitaires de la salle de bain), ou des équipements rares et différenciants, votre logement se place sur un certain niveau de gamme qui répond aux exigences d’une certaine clientèle. La cohérence niveau de gamme – prestations – tarifs – communication étant de mise, il faut être au clair sur ce point. Votre positionnement devra rencontrer le niveau d’attentes de votre clientèle.

Vous saurez ainsi à qui s’adresse votre logement en fonction des prestations qu’il offre, et donc, des besoins auxquels il répond. Il faut ensuite accorder ce profil à l’attractivité de votre offre. Si vous êtes en création ou restructuration de votre offre vous pouvez faire le chemin inverse : décider de qui vous souhaitez (voire, devez) cibler, et y adapter votre logement.

Seconde étape : définir votre offre, en adéquation avec la clientèle accueillie.

-Définissez les conditions de séjour optimales dans votre logement.

Les prestations de votre logement sont un premier axe pour définir le type de séjour que vous offrez. Est ce que vos équipements permettent les longs séjours (lave-linge, cuisine équipée,…) ? Est ce que votre logement se prête au repos, aux loisirs, au travail, voire aux transits (proche gares et aéroports) ? Si vous proposez un grand jardin, une piscine, une salle de jeux, ou un salon télé, vos voyageurs passeront certainement plus de temps sur place et réserveront des séjours plus longs. Dans le cas d’un studio équipé du strict essentiel il faudra d’avantage mettre en avant les activités alentour et viser une clientèle plutôt jeune et des séjours plutôt courts. Ce qui nous amène au point suivant ! 

-Sélectionnez les activités alentours pour mettre en valeur votre concept de séjour.

Vos voyageurs viennent rarement pour le logement lui même et n’y restent pas enfermés ! Et ça doit être l’un des piliers pour votre communication : Ce qui se passe autour de votre hébergement vous permettra d’imaginer le type de séjour proposé et d’aider vos futurs voyageurs à se projeter (et donc à réserver). En fonction des commodités, activités et lieux d’intérêt alentours vous trouverez certainement une thématique saillante : nature et sport, urbain et festif, culture et divertissement, détente et découverte,… C’est en guidant vos voyageurs sur ce crédo que vous ferez des clients satisfaits !

-Adaptez vous à l’attractivité de votre secteur géographique.

Si vous êtes dans une destination très touristique, vous aurez peut être une clientèle internationale, et dans ce cas il faudra en tenir compte dans votre positionnement (clientèle et offre) et votre communication. Si au contraire votre destination est très peu connue vous ne pourrez pas compter sur l’attractivité locale mais pourrez toujours vous appuyer sur d’autres atouts et développer un concept fort pour créer un « lieu-destination ». Vous aurez alors intérêt à communiquer hors des plateformes pour créer la demande. 

Une fois le type de séjour identifié, vérifiez la concordance avec votre clientèle cible : est-ce que les voyageurs que vous avez identifié au point #1, recherchent bien le type de séjour identifié dans ce point #2 ? Et passez à la suite !

Troisième étape : identifier votre singularité et vos atouts.

-Mettez en avant la singularité de votre logement

Si votre logement a une histoire particulière ou un aspect insolite (ancien moulin, cabane dans les arbres, logement à thème,…) je ne pense pas avoir à vous dire d’en faire un atout ! C’est une évidence. Et s’il n’en a pas à l’heure actuelle, vous pouvez y insuffler un goût d’insolite en accentuant une caractéristique en apparence anodine. Par exemple,  aménager et décorer un logement ancien avec des éléments chinés pour un voyage temporel, ou mettre à l’honneur l’artisanat local. Dans des cas plus singulier, misez sur la légende historique, ou le cliché régional,…toujours en adéquation avec les besoins et attentes de vos voyageurs et le séjour que vous proposez. Cherchez bien, votre hébergement a certainement sa ou ses petites singularités qu’on ne retrouve nulle part ailleurs !

-Mettez vos passions ou vos valeurs au services de votre offre

Vos passions, votre philosophie et vos valeurs peuvent être mises en avant. Vous pouvez partager votre passion pour la cuisine la photographie ou la randonnée, votre sensibilité à la préservation de l’environnement, au slow living,… via vos services, vos conseils, vos équipements, ou dans l’aménagement et la décoration. Tout ça va donner du corps et de la personnalité à votre offre. Cela va aussi apporter une véritable singularité au séjour que vous proposez -dans et autour de votre logement, pour vous différencier et susciter l’intérêt

-La cohérence est cruciale

Si vous n’avez rien de tout ça à mettre en avant, ou rien qui ne vous vienne en tête à ce stade, ce n’est pas utile de forcer. Ce serait compliquer les choses et risquer de ne pas être cohérent ou réellement percutant. Un manque de cohérence pourrait vous être reproché particulièrement si vous communiquez sur des valeurs ou une éthique… Certains voyageurs pourraient ne pas laisser passer un faux pas de votre part. Ca viendra surement par la suite.

Enfin, vérifiez la concurrence : votre unicité est une façon de vous différencier sur votre marché. Assurez vous donc de ne pas avoir développé un positionnement et un concept trop similaire à vos voisins. Ca n’est pas impossible d’ouvrir une boulangerie dans une rue où il y en a déjà une d’implantée. Il faudra cependant être compétitif et apporter sa touche unique.

En répondant à toutes ces questions, vous obtenez un ou plusieurs profils de voyageurs bien ciblés, auxquels vous proposez une offre claire et singulière, qui intègre les atouts du secteur sur lequel vous vous trouvez. Encore une fois, si vous ciblez les escapades romantiques, ça n’empêchera pas un travailleur en déplacement de louer votre logement.  Si il lui tape dans l’œil et correspond à son besoin, c’est gagné !

Vous êtes donc prêts à créer votre identité de marque
 : sa personnalité et sa philosophie, qui vont refléter son positionnement en parlant à votre voyageur idéal de votre offre unique ! Vous serez ensuite fin prêt à matérialiser votre marque dans une identité visuelle… Ouf ! 

Une réponse sur “Location saisonnière : 3 questions pour un positionnement unique !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *